Category: Jeunesse


Le Centre Social Fait des bulles

By Pascal Dumesnil,

Six jeunes gonfrevillais ont participé à la réalisation d’une bande dessinée intitulée BD d’ados.

Un projet conjoint de l’Agies et de l’Amisc de Montivilliers qui a été soutenu par le Département, la Direction départementale de la Cohésion sociale et de la Jeunesse et des Sports, la CAF et la Ville de Gonfreville l’Orcher. Encadré par le dessinateur Jak Lemonnier, l’atelier s’est déroulé pendant l’automne 2018. Après avoir été présentées dans les centres sociaux impliqués, les planches seront exposées en avril à la médiathèque.

Ça fait quoi d’être jeune dans un centre social ?

Un centre social est-il réservé aux « Kassos » (terme méprisant à géométrie variable) comme le véhiculent souvent des personnes malintentionnées ? C’est à cette question ridicule que les adolescents se sont attaqués. Ils lui ont tordu le cou à l’aide de bulles de BD. « Oui, au collège, on entend ça parfois. Bien sûr, nous ne sommes pas d’accord parce que y allons. Eux, ils ne sont jamais venus. Ils ne savent rien de ce qui se passe ici. Les gens pensent des trucs faux sur les centres sociaux. Ils disent que c’est pour les pauvres. Ce n’est pas vrai. On nous juge parfois parce que nous venons au centre social, mais nous sommes bien contents de le fréquenter parce que nous savons que nous y faisons des choses intéressantes. » La BD met en images certaines situations blessantes. « T’es vraiment débile à venir ici ! », dit à son copain un garçon plein de préjugés. « Ils acceptent tout le monde », réplique plus loin un jeune mieux informé.

C’est facile de faire une BD ?

Nicola, Leïla, Manon et Yvanine, âgés de 12 à 14 ans, collégiens à Gonfreville ou à Montivilliers, se sont appliqués, mais la tâche a été rude. « On est pas tous bons pour dessiner… On a fait ce qu’on pouvait. Ce ne sont pas des dessins extraordinaires, mais le dessinateur était cool. Il donnait des conseils si on avait besoin d’aide. » Une dizaine d’histoires composent la BD. L’atelier a également permis des rencontres, de l’entraide. « Au début, nous avions un peu peur de voir les jeunes de Montivilliers. On ne les connaissait pas, mais tout s’est bien passé. Nous nous sommes très bien entendus. Dans l’atelier, nous étions libres de faire ce qu’on voulait. Nous pouvions dessiner seul ou travailler à plusieurs. On s’aidait. Nous avons dessiné à quatre mains un dessin. Ça va plus vite. » Et le résultat est plutôt sympa.

Quels sont les projets jeunes en cours ?

Après avoir réalisé ce projet collectif, d’autres collaborations sont envisageables. En attendant, le groupe jeunes d’Agies s’investit dans une nouvelle aventure ouverte à tout le monde. En lien avec la Société havraise de protection des animaux, ils lancent une collecte pour récupérer un maximum de dons. « Nous recherchons des couvertures, des serviettes de toilette, de la litière, des aliments pour chiens et chats, des produits d’entretien, des sacs poubelle… » L’opération se déroulera entre le 8 février et le 15 mars.

Parallèlement, l’atelier cuisine attire toujours les jeunes gourmets amateurs de galettes des rois ou de nuggets maison. Par ailleurs, il n’est pas impossible que les jeunes talents participent à la soirée cabaret que proposera l’Agies le 29 avril dans la salle Arthur-Fleury. Un numéro de hand cups pourrait être au programme, mais on ne vous a rien dit…

La BD imprimée par l’atelier d’impression municipal est disponible au centre social, à la médiathèque, au collège Gustave-Courbet.

Source: Actualités 389 / Février 2019 et http://www.jeunesgonfrevillais.fr/spip.php?article629

 

PROJET BD

By Pascal Dumesnil,

Le Centre social AGIES et le Centre Social AMISC à Montivilliers ont proposé aux jeunes un projet BD. Le but est de créer une BD parlant des préjugés sur les centres sociaux vu par les jeunes. Le groupe est composé de 6 jeunes AGIES et 5 Jeunes AMISC accompagnés par 3 animatrices. Le projet se déroule en plusieurs temps. 1er temps pour faire connaissance, un 2ème temps à la Médiathèque de Gonfreville l’Orcher pour découvrir les livres et quatre autres séances avec un dessinateur professionnel (Jack) pour accompagner les jeunes dans leur travail.

Les jeunes d’AGIES impliqués dans le projet : Amy, Agathe, Leila, Manon, Nicola et Yvanine.